Le Canard de Barbarie - Echos de la Musique Mécanique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 11 avril 2015

Changement d'adresse...

Désormais, retrouvez les humeurs et les Cancans du Ludion sur son nouveau site : www.leludion.fr

et son blog : le canard de barbarie

dimanche 27 février 2011

Les Forains ont vraiment tout expérimentés avant les autres!...

J'ai souvent ronchonné aprés les forains qui ont "retapé" les pattes de leurs chevaux de bois en les rafistolant avec des clous plantés pour réunir les éclats de bois et une boite de conserve pour consolider le tout. Je ne savais pas en fait qu'ils mettaient au point le principe même de l'ostéosynthèse par enclouage centro-médullaire qui n'apparaitra sur les établis des chirurgiens qu'à la fin du XXe siècle.osteosynthese

mardi 14 décembre 2010

Impressions d'impétrant

Quand après une longue attente, j’ai appris que mon examen d’admission à la Chambre Nationale des Experts Spécialisés en Objets d’Art et de Collection se déroulerait en Auvergne, j’ai évidemment pensé que le jury m’interrogerait sur les orgues de Bort…

Six semaines à réviser la chimie des volcans, les déformations géologiques, la climatologie et les causes de l’érosion.

Fouchtra !

Puis on m’a indiqué que cela se passerait à Thiers. Comme il est de notoriété publique qu’un de mes confrères est à couteaux tirés avec moi, je n’ai pas été surpris outre-mesure, mais pas vraiment rassuré.

Fouchtra !

Puis une convocation me précisa que l’épreuve aurait lieu au bord de la RN 2089. Mon flair d’ancien louveteau, m’amena chez * * * * * * * * *, étape gastronomique sur la route des puys.

Alléluia !

Imaginez ! Pour cet examen redouté, j’ai eu accès au grenier virginal que même dans ses rêves les plus fous, le biffin ne rencontre plus. Une salle de danse et ses fantômes d’avant Vichy, son parquet de châtaignier, son comptoir, ses tables, sa caisse que les jeunes rosières passaient en gloussant, heureuses qu’elles étaient d’être invitées à guincher. Rien n’avait bougé depuis l’ancien lustre, seules les araignées dansaient encore au passage d’un moucheron.

Au fond, éclatant de pénombre, trois instruments à tuyaux.

salle Un Lemoine en habit d’origine. Un Limonaire enturbanné de cloches. Au centre, un Godin argenté, comme chez Bocuse (*).

La poussière, lentement déposée, avait encalminé l’ensemble. Les tuyaux de montre tendaient leurs lèvres égueulées vers l’audacieux intrus ; je me sentais prince charmant. Quand les questions des gardiens de la tour fusèrent, de taille et d’estoc je défendais les belles, argumentais, et finalement fus admis à pénétrer la Chambre…

Si ma longue carrière de bretteur me permit de l’emporter, je ne dois pas oublier que la loyauté de mes inquisiteurs, leur sagesse et leur indulgence étaient fort grandes. D’ailleurs, les combattants d’avant Thiers, se retrouvèrent unis comme les mousquetaires devant un rôti de veau cardinal qui fit les frais de la nouvelle entente.
groupe

Ont participé, de gauche à droite :
Eric Bourgougnon – Conservateur du Musée des Musiques Populaires de Montluçon.
Jean-Michel Renard – Président national CNES.
Christian Béalu – Administrateur CNES, chargé des examens
André Bissonnet – Expert UFE
Philippe Crasse – votre impétrant serviteur.
Yvan Alauzet – Président régional Midi-Pyrénées CNES
Denis Bouchet – Conservateur du Musée de la Musique Mécanique des Gets


(*) Pour éviter de connaître de quel bois se chauffe Monsieur Paul, je précise qu’à l’abbaye de Collonges au Mont d’Or, c’est un orgue Gaudin qui ravit les convives.

dimanche 7 novembre 2010

Concert dans les copeaux du 6 novembre 2010 - Atelier du Ludion à Toulouse

Que la centaine (750 selon la police) de convives qui ont musicalement manifesté contre le départ en retraite des animateurs du Ludion se rassure, ils ont été entendus! Vos encouragements, votre chaleur nous amènent à continuer pour les 20 prochaines années...

Voici quelques moments forts de la soirée: visite.jpg

La visite de l'atelier pour les nouveaux arrivants!
explication.jpg explication_bis.jpg

Si, si, du carton plié en accordéon, des trous et tout cela fait de la musique...
Des explications en situation, c'est quand même idéal.
que_du_beau_monde.jpgexpo.jpg

Travaux pratiques dans la salle d'expo, avec écoute des instruments anciens de la collection...













Serait-ce le nouveau modèle du Ludion?
new_model.jpg

cocktail.jpg a_boire.jpg enfants.jpg

Toutes ces paroles assoiffent, mais la femme de l'ombre a tout prévu, même pour les enfants...la_femme_de_l_ombre.jpg
La femme de l'ombre mène la soirée tambour battant...
speech.jpg
Extrait du discours de bienvenue :" Quand il y a 35 ans, nous avons fondé le Ludion, Eve et moi, nous étions passionnés de Musique Mécanique. Aujourd'hui, je me rends compte, qu'en fait ce sont les gens que nous aimons... Merci d'être avec nous ce soir."

En France tout finit par des chansons… Voici le moment de bonheur que nos amis nous ont fait partager :gerard.jpg
Le présentateur "Zorg" toujours agile.Joelle.jpg
Joëlle la Goualante à la voix chaude et puissante interprète en première mondiale une superbe chanson de Dominique son compositeur de mari à la ville comme sur scène.
Puis Gérard et son orgue fait le Gilles, fait le pont, fait l'amour dix neuf fois, tandis que Colette, amusée, conte, compte les notes de musique d'Henri Colpi.colette.jpg

Marie Thérèse nous refait l'coup des chanteuses populaires, du vieux pataud, des goélands et des amants d'un jour

Marithe.jpg La salle exulte, l'émotion est palpable. Les artistes ont passé la rampe. salle.jpg
salle_du_fond.jpg
Il nous a fallu des jambes de bois, pour ne pas danser la polka... D'autant que Renè le grand frisé nous a joué quelques pièces de pianos à quatre mains, avec deux doigts (Si quelqu'un a une photo, je suis preneur!...) Mais comme tout a une fin, moi aussi, je vous salue!

salut_final.jpg

mardi 12 octobre 2010

Le Maestro sur la ligne de départ... et toujours le premier sur la ligne d'arrivée!

FerrariLors la remise des "Golden Pony Award" à Rome, j'ai accordé ce Maestro entre deux superbes italiennes aux formes impeccables. Bien que troublé, j'espère l'avoir fait avec maestria...

Golden Pony Award 2010

A l'occasion du salon EURO ATTRACTIONS SHOW qui se tenait à Rome du 6 au 8 octobre 2010, Danilo Tosseto, éditeur de la revue "Games & Parks Industry" remettait les Golden Pony Award 2010 aux entreprises les plus remarquables du monde forain.Golden Pony Award

Et les nommés sont :

La manufacture de Limonaires et d'Orgues de Barbarie Le LUDION a recu la statuette dorée du petit cheval de manège pour sa créativité et la qualité de ses orgues.Lady Eve

L'heureuse récipiendaire, lors du diner de gala offert dans les salons du Grand Hotel Ritz à Rome, le 6 octobre.

dimanche 11 octobre 2009

L'orgue d'Henri s'est tu!

Il a été l'un des premiers à tenter l'aventure du "kit". Il nous avait réuni pour la Fête des Fruits dans le plus beau verger de France. Il s'interessait aux orgues de barbarie, aux biscuits Lu et à tellement d'autres choses. Il avait permis aux Naufragés des Iles Auckland de refaire surface. Et à François Edouard Raynal de trouver un éditeur.

auckland

Il fallait savourer sa diction impeccable et la rondeur des grappes de chasselas qu'il nous apportait. Il fallait surtout l'entendre parler de Moissac. Moissac, sa ville, son terrain de jeu, l'amour de sa vie qu'il partageait avec Suzy. Il visitait de temps en temps un festival, promenant sa haute taille et son élégance. Le voici à Beauvoir sur Mer en conversation avec Eve en juillet 2001.
Henri + Eve


Et puis hier, son orgue s'est tu...

















vendredi 25 septembre 2009

Quand Les Gets sonnent les Allobroges

Quand l’idée d’un carillon automatique a germé dans l’esprit de Denis Bouchet, j’imagine que c’était pour faire écho à ceux de Hollande et d’Allemagne. J’avais bien remarqué, lors de nos participations aux bourses d’échange de Rüdesheim, le carillon de porcelaine de Saxe qui orne la façade du Mechanische MusikKabinet de Siegfried Wendel. Il tintinnabule d’un son cristallin pour marquer la fuite du temps.
Zwinger Glockenspielpavillion

Mais je pensais que c’était une oeuvre unique, contemporaine. Lors de notre visite du célèbre Zwinger, à Dresde, quelle ne fut pas ma surprise de retrouver le même instrument automatique, mais développé sur la totalité de la façade du Glockenspielpavillon (photo de droite). Renseignement pris, le carillon installé dans les années 20 est une production des porcelaines de Meissen.

Aux Gets, les cloches seront d’airain, grâce aux Ets Paccard, affaire familiale implantée depuis 1796 en Savoie et Entreprise du Patrimoine Vivant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA La réalisation de ce carillon de treize cloches, rendue possible grâce à une souscription populaire, a été ponctuée par la fonte de la plus grosse pièce en public sur la place de la mairie (photo de gauche). Combien de personnes à notre époque peuvent se vanter d’avoir assisté à un aussi rare événement? Rendez-vous est pris pour écouter l’ensemble lors du prochain festival en Juillet 2010.

Démoulagecloche finie

Notre présence sur Youtube

Vous pouvez désormais nous retrouver sur Youtube à l'adresse http://www.youtube.com/leludion/ où vous pourrez voir nos dernières vidéos d'instruments de notre fabrication ou des antiquités rares, restaurées par notre atelier ou à négocier.

jeudi 24 septembre 2009

Et si l'Italie était l'avenir de la Musique Mécanique

Début Septembre, Eve et moi participions au Festival de Longiano. Certes ce n’était pas la première fois, mais c’est avec un plaisir toujours renouvelé que nous redécouvrons les évenements qui jallonent ce festival, ses invités internationaux avec qui nous refaisons le monde de la Musique mécanique et les saveurs de la Romagne.

A Latanza + R Smolne

Bien sûr, la présentation de Il Piano a cilindro d’Antonio Latanza (à droite sur la photo avec Ralph Smolne et votre serviteur), le défilé du tambour automatique éxécuté d’après les feuillets du Codex Atlanticus de Leonardo da Vinci,

Tambour LdV
le spectacle de tango au théâtre accompagné au son du piano Racca, le concours de notation musicale, la présentation d’un procédé informatisé de lecture de cylindres et de cartons perforés et les festins que nous partageons dans des lieux magnifiques, arrosés de San Giovese et de chants du terroir, sont autant de moments essentiels dans le bon déroulement d’un grand festival. Mais ce qui donne une autre dimension à ce qui pourrait n’être qu’une très belle fête entre afficionnados, c’est justement la maestria et le charisme du président fondateur, sa gestion rigoureuse de l’équipe AMMI, et la poursuite d’une ligne conductrice sur le long terme. Le siège-musée de la villa Sylvia, la recherche systématique de mécènes, le nombre restreint de membres de l’organisation et leur entregent, font de ce club de passionnés un modèle pour les autres associations européennes et me rappelle avec bonheur la grande époque de l’association française sous la présidence de Claude Marchal son fondateur. Franco Severi

dimanche 15 mars 2009

Le Ludion est heureux de vous inviter à Musicora 2009 - Salon Delorme Stand D5 - 20-21-22 Mars 2009

Musicora 2009 Invitation téléchargeable ICI

mercredi 3 décembre 2008

Les Temps changent, Le Ludion évolue...

Robert Ségonne a compté au Ludion. Ebéniste de talent, ayant évolué dans le meuble de style à Revel dont il est originaire, puis ayant participé à l’essor d’un atelier de grande décoration à l’étranger, il vous a souvent étonné et conquis en réalisant vos désirs les plus baroques ou vos rêves les plus classiques. Robert Ségonne Les gaines du « Secrétaire Musical » et ses motifs de placage à coeur ouvert, le buffet des « Maestro » peints ou marquetés, celui des « Excelsior » de manège ou de danse, c’est lui… Et je ne cite que ses dernières réalisations. Ensemble depuis prés de dix ans, nous avions établi une certaine complicité et si un point de désaccord nous séparait, nous nous en remettions au choix du client. Alors quand il a pris sa retraite, je n’ai pas souhaité le remplacer. Parce que les temps changent et comme mon carnet d’adresses recèle quelques artisans indépendants qui savent chacun dans leur style, réaliser des merveilles, j’ai prudemment resserré notre activité autour de notre coeur de métier : la facture d’orgues. Je confierai désormais les ébénisteries sur mesure à des ateliers de renom. C’est dans cet esprit de partenariat que nous avons déjà réalisé le « Cabinet Musical » ou les sculptures du « Ludochose » ou celles du « Ludoclip » avec des personnes de talents, qui possèdent l’art de prolonger les caresses auditives dont je suis responsable, par des effleurements visuels complémentaires… Darwin qui n’était pas manchot, l’a dit il y a plus d’un siècle : Il faut évoluer… ou disparaître.

mardi 30 septembre 2008

Pamiers: petit Festival deviendra grand!...

Depuis quelques mois la dynamique association des commerçants de Pamiers redouble d’imagination et d’énergie pour faire vivre le centre ville.

Sa dernière initiative ne manque pas de charme puisqu’il s’agit d’installer pendant trois jours, des orgues de Barbarie dans les rues de la cité.

Trois d’entre eux sont accompagnés de chanteurs avec lesquels les passants peuvent reprendre en chœur les refrains populaires, d’autres sont pourvus d’automates, chacun possède sa spécificité…

Parmi les plus spectaculaires, un grand orgue de fanfare du XIXe siècle déplacé pour l’occasion par les toulousains du Ludion Le Wurlitzer à Pamiers «Il s’agit précisément d’un concert militaire automatique fabriqué en 1896 à Cincinnati (Ohio) pour une patinoire, explique Philippe. C’est un système anglo-saxon avec sept jeux composés de trompettes, clarinettes, bourdons, violons, basses et trombones, et ventilé par deux souffleries… il fallait un instrument suffisamment puissant pour couvrir le bruit des patins sur le parquet !»

Parmi les «tourneurs», placés aux quatre coins du centre ville, l’ardéchois «Crèvecoeur», ravi de faire découvrir ses orgues de Barbarie et tout le répertoire des grands classiques de la chanson française.

«A l’époque l’orgue de Barbarie permettait de faire découvrir les tubes pour ceux qui ne pouvaient aller au music-hall»

Autour de Martine et André Mansion, des enfants, des parents, voire même des grands parents, qui fredonnent en chœur les refrains. Photos et vidéo: ©AriegeNews TV 2008

samedi 21 juin 2008

Waldkirch, le pélerinage tri-annuel de la Musique Mécanique

Quand une amie m'a dit : "Ah oui, vous allez dans ce pays où les églises sont dans les bois" je dois dire que je n'ai pas vraiment compris l'allusion ou plutôt j'ai cru que sa connaissance de la langue de Goethe était un peu incomplète... Mais une fois arrivé là-bas, j'ai compris qu'à travers sa périphrase, elle voulait simplement évoquer ce pélerinage que tout amoureux des orgues mécaniques doit faire au moins une fois dans sa vie, sinon chaque trois ans!

D'abord il faut vous dire que "Waldkirch klingt gut"..Ignaz Blasius Bruder Tous, du coiffeur au musée du pays, de la serveuse de restaurant au pompiste, de l'aïeul au nouveau né, tous sont mobilisés pour les orgues, les ateliers de facture d'orgues, l'histoire des orgues. Parcourant la rue principale, vous découvrirez là : les anciennes usines Limonaire, ici : les ateliers de la Maison Gavioli, jouxtant ceux des Etablissements Bruder. D'ailleurs par la porte du fond de chaque atelier les échanges de modèles devaient aller bon train. Un peu plus loin, dans la même rue, ce sont les locaux de la firme de Carl Frei. Tout les grands noms de la facture instrumentale du XIXème siècle ont un jour ou l'autre fait travailler cette main d'oeuvre experte, longuement formée, du Schwarzwald.
Car la tradition mécano-organistique est une seconde nature dans ce pays isolé au milieu des forêts, où les travaux agricoles ont toujours été complété par l'horlogerie, la sculpture et la dentelle. A tel point que de véritables dynasties se sont constituées; celle d'Ignaz Blasius Bruder étant la plus célèbre.

Le décor est donc planté. Dans ce petit bourg rural au centre de l'Europe des autoroutes et des technologies, se tient tous les trois ans la manifestation la plus courue, le rassemblement le plus complet, le panorama le plus enviable des orgues historiques. 38er Ruth Un 89 touches Gavioli, des Frati, des Limonaires, des Gebruder Bruder, des Bacigalupo, des Ruth und Sohne dont un superbe exemple de 38er de concert nous ont ravi les oreilles avec les ouvertures de "la Gazza Ladra" , d'Il "Trovatore" ou de "Dichter und Bauer". Les bancs devant les orgues suffisaient à peine à contenir un auditoire comblé, sans cesse renouvelé.


Au hasard des coins de rue, l'orgue-carillon Florian Tilgnerde Florian Tilgner, la scène guinguette avec un groupe de français mettant cette année Paris à l'honneurDorothéa, Anne & Evelyn sous l'impulsion de notre amie Dorothéa Walther, le groupe Organo Caribe, Organo CaribeOrgue chilien orchestre latino avec congas, orgue et voix, et puis les Chinchinist du Chili, venu spécialement pour l'occasion. Percussions d'hommes orchestre virevoltants, accompagnant l'orgue à cylindre.Chinchinist










Pour promouvoir la facture d'orgues mécaniques, identité forte de la ville et favoriser les ateliers locaux, la mairie a commandé pour le deuxième centenaire de l'implantation de la facture d'orgues en Forêt Noire, un instrument résolument contemporain, dessiné par Ottmar Alt et réalisé par les quatre ateliers de facteurs autochtones.
Et voila ce que cela donne : Altobella Furiosa
Splendide réactualisation des orgues de foire Gebruder Bruder, ou Ruth. Exemplaire entente de quatre professionnels concurrents pour la meilleure oeuvre de maîtrise commune qui soit...


Je ne peux pas parler du Festival de Waldkirch sans citer celle qui fut notre hôtesse bienveillante et attentionnée, , la conservatrice de l'EltzalMuseum, je veux nommer ici Madame le Docteur Evelyn Flögel. Francophile et parfaite francophone, elle nous reçoit chaque fois avec amitié, loyauté et beaucoup de charme, assistée de l'efficace Bernadette Thöl.

Elle organisa de trés intéressantes conférences, réunissant les collectionneurs et les musicologues de tous les continents. Musicologie
Elle remercia avec chaleur les voyageurs lointains, comme votre serviteur venu présenter un Gavioli à trompettes de 1867. remise_des_prix_ml.jpg


Et puis comme toujours, en Allemagne, tout finit encore par de la musique... adieu final Je vous avais prévenu : Waldkirch klingt gut.

jeudi 22 mai 2008

Trente ans, c’est plus que de raison !

Cigarettes, whisky et petites pépées ! Serinette
Quoi de mieux pour faire passer trente premières années. Eh bien c’est exactement avec champagne, musique et belle Sophie que nous avons tourné cette page là; dans les somptueux salons de la Mairie du 6ème arrondissement de Paris. Dans ce monde de brutes, sur fond de tumultes et de grèves des transports, ce fut un moment de pure poésie, où Constance Mozart, Albertine Sarrazin, Calamity JaneCalamity Jane et Colette sont venues de leurs lettres d’amour et d’amitié, fleurir notre jubilé. Pourquoi Paris ? On nous avait dit lors de nos vingt ans (au Grand Rond, à Toulouse, en 1996 ! Vous vous souvenez ?) C’est loin, c’est pas pratique hors vacances !... Alors quelle plus belle scène que cette centrale Seine parisienne, pour contenir les frous frous talentueux, la diction alanguie, les pauses, les césures, les allitérations et la fraicheur de notre accorte comédienne.





Colette


Magnifiquement soutenue par des éclairages improbables, des musiques baroques et une mise en scène enivrante, elle a su faire chanter la serinette magique, appeau mécanique de théatre musical…






Exposition dans la salle François Collet, Mairie du 6ème arrdt




Pour compléter cette distribution de rève, nos orgues de salon : Cabinet et Secrétaire ; et aussi le Maestro, pour faire bonne mesure. Jouxtant la salle de concert, le salon Collet abritait une exposition – rétrospective de trente ans de la vie de notre atelier en présentant notre collection et nos réalisations. Claude Paquet
Venus des quatre coins de la sphère terrestre, de Seine et Marne et de Québec, de la rue Jacob et de Nantes en Bretagne, nos amis, les merveilleux amis du monde de la Musique Mécanique nous ont apporté ce petit quelque chose qui rend la vie plus facile, plus heureuse et qui donne envie de continuer… Pour les trente prochaines années ?...

dimanche 23 mars 2008

MASTER CLASS : Orgue de Barbarie et Musique Perforée

Durée : 3 jours du vendredi matin au dimanche en début d’après midi.

Date : vendredi 25 au dimanche 27 Avril - horaires : 9h 30 à 12h 30 et 14h à 18h.

Lieu : à Toulouse Lalande.


Programme

1/ Orgue : Notions générales sur l’architecture d’un orgue. - Les tuyaux d’orgue : les diverses familles, notions sur le travail d’harmonisation. - Réglage et accord, notions d’entretien, maîtrise de l’instrument.. NB : Plusieurs instruments : 32 notes Baladin et Maestro, 27 notes Belcanto, à cartons ou à cartes à puce seront à la disposition des stagiaires mais chacun peut venir avec son instrument s’il le souhaite.
2/ Musique Perforée : Travail de l’arrangeur, écoute des différents arrangements de la même chanson, analyse de la ligne musicale. Etude de répertoire, écoute parmi un choix de plus de mille titres, recherche de répertoire, essai de mise en adéquation avec sa personnalité.

Coût : 230 Euro. Comprenant les cours, le prêt d’instruments et répertoires, droit d’inscription et assurances.
Vos inscriptions doivent nous parvenir au plus tard le 6 Avril avec un chèque d’acompte de 75 Euro ; le solde sera réglé à l’accueil lors de votre arrivée. Attention : Tout désistement après le 6 avril entraînerait la perte de votre acompte. En dessous de 5 participants, le stage ne pourrait avoir lieu, et son annulation donnerait lieu au remboursement de votre acompte.

Organisation : association loi 1901 « Faites de la Musique Mécanique » - 302 avenue de Fronton - 31200 Toulouse

Renseignements complémentaires sur demande à : musiquemecanique@numericable.fr

samedi 22 septembre 2007

Les iles développeraient elles un sens particulier de la solidarité?


Sur une ile lointaine, en tout cas trés peu fréquentée par nos concitoyens, je viens de vivre une expérience trés exaltante!

Pendant plusieurs jours, du mercredi 29 Aout au 2 Septembre 2007, j'ai vu bruler150 tonnes de charbon, boire 1000 tonneaux de bières, scier 80 tonnes de bois, tout cela sur 32 hectares de champs de maïs juste coupé pour l'occasion. 10 jours aprés le site, entièrement nettoyé, est renvoyé à sa destination première, l'agriculture.

2000 exposants et leurs familles, 1000 commerçants, des villages entiers de spéciaités culinaires, mis en scène au profit de plus de 200 000 visiteurs attendus chaque année. 2000 barrières de 2m de haut, érigées pour sécuriser l'ensemble des pistes de démonstration, et j'en passe.

Mais au fait, tout ça pourquoi ?

Pour de la fumée

P1000965.JPG Des machines à vapeur, des tracteurs, des locomobiles, des générateurs, tout ce qui marche à vapeur, à vapeur et à vapeur. Ne nous voilons pas la face, c'est la plus grande concentration au monde de tout ce qui fume, crachote, embielle, tourne rond, roulotte et compresse, volante de fonte et alimente à tiroir.

Imaginez un train de trois tracteurs routiers, attelés à une 140 Atlantic (locomotive bien connue des ferrovipathes), en train de gravir les côtes de terre meuble juste labourées. Imaginez un attelage de quatre superbes étalons tirant une pompe à incendie du Londres de Dickens qui fonctionne à : ??? vapeur, bien sûr. Les pompiers en uniformes font le tour de piste. Puis c'est au tour d'une locomobile flambante vieille, équipé d'un treuil gigantesque, de tirer à hue et à dia une charrue "téléguidée". Ou bien avez vous déjà fait du stop et qu'un toussotant vis à vis à vapeur vous emmène faire un tour. Et les moteurs à air chaud, stationnaires et silencieux, entrainant une pompe ou une batteuse ou une baratte ou un orgue de manège.

Marenghi_011__5_.JPGEt oui, Il y a aussi des orgues mécaniques (80 d'aprés les organisateurs, 80 d'aprés Scotland Yard). Mais la encore , c'est du sérieux : des 89 Gavioli, deux 115 Marenghi, des Verbeeck, des Ruth and sohne, des Bruder, un Limonaire, des beaux, des trés beaux, des bons, des trés bons, de toutes façons que des grosses pointures.


Et puis il ya la nuit.


La fête foraine à l'ancienne toute illuminée su soleil couchant.

P1010004.JPGLa ligne de 80 locomobiles foraines brillantes de toutes leurs barres de laiton torsadées, crachant leurs escarbilles et leurs fumées aux quatre vents, dans un silence étonnant; juste une chuintement sensuel et chaud, un haletement suggestif, un giron rougeoyant, des filets de fumerolles blanchâtres. Et puis le ronronnement voltaïque de la génératrice qui par les deux cables enterrés, alimentent les feux du caroussel de chevaux de bois, de la grande roue panoramique, des chaises volantes ou des bateaux balançoires.

Et puis si vous me permettez cet inventaire des prés verts, des démos de tontes de moutons, des exhibitions de sciage de long. Toutes les collections imaginables ou imaginaires, les vélos, les motos, les voitures anciennes, les véhicules militaires, les lanternes magiques, les voitures de pompiers.

Tout sur le monde agricole, ses outils, ses machines, ses animaux.

Et puis encore des scènes musicales de country, de rockabily, de musique traditionnelle, des troupes de "french can-can", des magiciens, du dressage d'animaux, des...................... des......................

Euh! Je ne sais plus. Il y en avait trop!


L'avantage, c'est que tout ce monde s'entend, pellete le même charbon, s'approvisionne à la même source, que la solidarité des gens de la vapeur fait feu de tous cokes.

Peut être est ce parqu'ils sont insulaires ?

Peut être est ce parqu'ils sont d'une vieille, d'une autre école ?

Un autre avantage de cet endroit c'est que vous pouvez emmener votre petit (e) ami (e) sans craindre de croiser votre voisin. Je n'ai croisé qu'un seul couple français et encore il était habillés par Burberrys. C'est dire...

Ah oui, j'ai oublié de vous dire : Il faut faire la Manche en bateau pour arriver dans ce coin étonnant.

Ca ne devrait pas poser de problème à mes compatriotes joueurs d'orgues de barbarie...

En cliquant sur le lien suivant, vous verrez une video retraçant bien l'ambiance

samedi 28 juillet 2007

De Paris à Moscou... Et retour

Où il est reconnu que les artisans français (particulièrement ceux d'"Un Jour, Un Artisan") connaissent leurs métiers!

Où il est prouvé que notre président préféré a un fort accent russe!

Où il est remarqué que le son des "Scharmenka" fait pétiller les yeux des jolies présentatrices de la TV moscovite!

En visualisant la vidéo ci-aprés, vous verrez que tout cela est plus que vérifié!!!...

mardi 15 mai 2007

Que se passe t-il dans le Monde Merveilleux de la Musique Mécanique

Nos Rendez Vous et les prochains Festivals

Lire la suite...

mercredi 7 mars 2007

Le Ludion à MUSICORA - Carousel du Louvre

Nous exposerons à Musicora du 16 au 18 Mars de 10h à 20heures (sauf Dimanche jusqu'à 18h). Vous êtes les bienvenus sur le stand des "Enterprises du Patrimoine Vivant" nouvellement labellisées par Renaud Dutreil, Ministre des PME, du Commerce et de l'Artisanat.

- page 1 de 2