J'ai oublié de vous dire qu'un orgue de barbarie, ça ne joue pas toutes les notes de la gamme.

Pour des questions de poids, de volume et bien sur de prix le créateur de l'orgue choisit une gamme plus ou moins étendue qui déterminera les possibilités du répertoire et donnera ses caractéristiques à l'orgue.

Par exemple, un orgue de barbarie chromatique est un oxymoron. C'est inadéquat pour les déplacements, contraire à l'esprit de liberté des chanteurs de rue, mais facilitera grandement la notation de l'arrangeur, dans la mesure ou la partition peut être jouée telle quelle par l'instrument.

A l'inverse, le noteur arrangeur devra se casser la tête pour résoudre les difficultés d'arrangements, voire les impossibilités dans le cas d'instruments aux ambitus trop exigues.

Heureusement, entre ces deux extrèmes il y a beaucoup de possibiltés d'instruments maniables, sonores et harmonieux qui satisferont vos oreilles et ceux du public.