Dans une vie d'homme, que j'imagine souvent comme un initiatique "jeu de l'oie", nous lançons les dés, pour passer d'une étape à une autre. Le premier amour, la première responsabilité, ou le retour à la case départ, rythment nos destinées, racontent notre histoire (que sont les CV, si ce ne sont pas des instantanés de la position dans le jeu social?).

Aujourd'hui, en accédant à une nouvelle case, j'ai le sentiment fort de pouvoir partager les connaissances dans ma sphère de compétence en étant accepté au sein de la Compagnie des Experts Judiciaires près la Cour d'Appel de Toulouse.

Si je devais m'expliquer sur ma motivation, je citerai volontiers un extrait de la lettre que j'adressais à la Cour.

''Depuis trente ans, je crée, restaure et entretiens des instruments de Musique qu’il est convenu de caractériser de « mécaniques ».

Si j’ai beaucoup appris de ces automates musicaux et de leurs propriétaires, je perçois ce qu’il me reste à comprendre. Aujourd’hui pourtant, je propose à la collectivité de partager mon expertise sur le sujet.

A travers les expériences vécues "......." j’ai la conviction de toujours œuvrer pour mieux faire connaître les sujets qui me passionnent et d’avoir apprécié ou permis de faire apprécier justement les pièces qui m’étaient confiées.

C’est pourquoi, je dépose ce jour, un dossier de candidature d’Expert en Automates et Instruments de Musique Automatiques prés la Cour d’Appel de Toulouse, afin de continuer à défendre au mieux cette discipline, magnifique facette du génie humain."

Moment d'émotion, certes, mais aussi poids de la responsabilité pour cette trentraine d'impétrants, qui une fois le serment effectué se sont vu expliquer les devoirs de la charge, que nous devrons assumer avec Respect, Honneur et Conscience.

Nous en avons fait le serment.