Le Canard de Barbarie - Echos de la Musique Mécanique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 24 septembre 2009

Et si l'Italie était l'avenir de la Musique Mécanique

Début Septembre, Eve et moi participions au Festival de Longiano. Certes ce n’était pas la première fois, mais c’est avec un plaisir toujours renouvelé que nous redécouvrons les évenements qui jallonent ce festival, ses invités internationaux avec qui nous refaisons le monde de la Musique mécanique et les saveurs de la Romagne.

A Latanza + R Smolne

Bien sûr, la présentation de Il Piano a cilindro d’Antonio Latanza (à droite sur la photo avec Ralph Smolne et votre serviteur), le défilé du tambour automatique éxécuté d’après les feuillets du Codex Atlanticus de Leonardo da Vinci,

Tambour LdV
le spectacle de tango au théâtre accompagné au son du piano Racca, le concours de notation musicale, la présentation d’un procédé informatisé de lecture de cylindres et de cartons perforés et les festins que nous partageons dans des lieux magnifiques, arrosés de San Giovese et de chants du terroir, sont autant de moments essentiels dans le bon déroulement d’un grand festival. Mais ce qui donne une autre dimension à ce qui pourrait n’être qu’une très belle fête entre afficionnados, c’est justement la maestria et le charisme du président fondateur, sa gestion rigoureuse de l’équipe AMMI, et la poursuite d’une ligne conductrice sur le long terme. Le siège-musée de la villa Sylvia, la recherche systématique de mécènes, le nombre restreint de membres de l’organisation et leur entregent, font de ce club de passionnés un modèle pour les autres associations européennes et me rappelle avec bonheur la grande époque de l’association française sous la présidence de Claude Marchal son fondateur. Franco Severi

mardi 15 mai 2007

Que se passe t-il dans le Monde Merveilleux de la Musique Mécanique

Nos Rendez Vous et les prochains Festivals

Lire la suite...